Critiques littéraires Culture

Nos espérances (Anna Hope)

Anna Hope a fait une entrée remarquée dans le monde de la littérature romanesque avec « le chagrin des vivants » et « La salle de bal » mais c’est avec « Nos espérances » que je découvre cette romancière britannique.

« Elles ont encore la majeure partie de la vie devant elles. Elles ont fait des erreurs, mais rien de fatal. Elles ne sont plus jeunes, mais ne se sentent pas vieilles. La vie est encore malléable et pleine de potentiel. L’entrée des chemins qu’elles n’ont pas empruntés ne s’est pas encore refermée. Il leur reste du temps pour devenir ce qu’elles seront ».

Hannah, Cate et Lissa sont amies de longue date, deux d’entre elles se sont rencontrées à l’école, la dernière à l’université. Jeunes étudiantes dans les années 90, elles cohabitent dans une magnifique villa victorienne de Londres. Elles sont belles, vivantes, impétueuseset pleines d’espoir et de rêves quant à leur avenir. On les retrouve en 2010, chacune ayant évolué dans des directions différentes mais toujours amies avec leurs espérances et la confrontation avec les réalités de la vie en tant que fille, mère, amante ou épouse. Une amitié dont la bienveillance s’émousse, l’insouciance ayant cédé la place à l’amertume et à la jalousie, chacune enviant à l’autre ce qu’elle n’a pas réussi à avoir, mais justement peut-on tout avoir ?

Le récit n’est pas linéaire, la construction est subtile, les retours sur le passé venant éclairer le présent mais ce ne sont pas de simples aller-retour.  Anna Hope fragmente habilement les étapes de la vie des trois amies, exposant leurs forces et fragilités, leurs différences.  Chaque femme peut retrouver un peu de son existence dans ces vies faites de hauts et d bas, de faux-espoirs, de déceptions ou de rendez-vous manqués.

Un joli livre, parfait pour une lecture estivale !

L’auteure tisse avec délicatesse et grâce les liens d’amitiés au fil du temps. Elle explore les multiples facettes de la féminité, le bilan de la trentaine bien entamée, les illusions perdues et les ambitions anéanties. Le tableau n’est pas idyllique, l’histoire en elle même n’a rien d’exceptionnel.  On frôle parfois les clichés mais Anna Hope sait nous rendre ses héroïnes proches, presque intimes. Elles ont toutes des aspirations différentes. La palette de l’expression des sentiments est étendue et le regard que jette l’auteur est juste.

Un joli livre sur une amitié sacrément bousculée par les épreuves, les déceptions ou les trahisons avec lesquelles il faut s’accommoder. Un roman sur la sororité, ce terme tellement à la mode !
L’écriture est délicate et Anne Hope décrit avec réalisme et nuance les attentes, les blessures et les émotions de ces trois amies.  Même si l’histoire réserve bien peu de surprises, j’ai beaucoup aimé ce récit de vie.

Une lecture séduisante pour les vacances !

Nos espérances
Anna Hope
Editions Gallimard
368 pages
(Traduit de l’anglais par Elodie Leplat)

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    3 août 2020 at 9 h 27 min

    J’ai lu ce livre avec un grand plaisir. On partage le vie de ces femmes, et c’est vrai, on se retrouve forcement dans certaines passages de leur vie.
    Un livre pour les vacances mais pas que…

    • Reply
      Accueil
      25 septembre 2020 at 14 h 43 min

      J’ai beaucoup aimé de saut dans les années 90, la fin de mes années étudiantes mais j’ai trouvé qu’il manquait un petit je ne sais quoi …

Leave a Reply

*