Critiques littéraires Culture

Revenir à toi (Léonor de Récondo)

Deuxième livre de cette rentrée littéraire 2021 et celui là avec une auteure que j’affectionne particulièrement pour son écriture poétique et sa propension à nous embarquer dans des univers très sensuels, Léonor de Récondo

Revenir à toi, c’est revenir à la mère. Celle de Magdalena a disparu du jour au lendemain alors qu’elle était encore adolescente. Magdalena a aujourd’hui 44 ans;  c’est une actrice de théâtre au talent reconnu et admirée pour sa beauté chez qui on sent d’emblée la fragilité et les failles sur lesquelles elle a façonné sa vie.

« On a retrouvé ta mère »

« Maman est partie », cette phrase est restée sans réponse depuis 30 ans jusqu’à cet appel qui annonce « On a trouvé ta mère ». Alors Magdalena n’hésite pas une seconde, elle plaque tout, saute dans le premier train pour le Sud-Ouest et de là loue une voiture pour rejoindre le canal latéral de la Garonne. 

Je tenais absolument à lire ce livre avant d’en savoir trop. Un livre de Léonor c’est toujours une belle promesse …

J’ai été assez déstabilisée par les premiers chapitres. Un style un peu brut que je ne reconnaissais pas et des personnages auxquels j’avais du mal à m’attacher. Il a fallu attendre la page 65 pour qu’enfin je retrouve la poésie, la sensualité et la musicalité de cette écriture que j’aime tant. A partir de ce moment là, j’ai dévoré la suite gagnée par l’urgence de savoir, de comprendre.

Les retrouvailles entre une fille et sa mère 

Le récit alterne entre entre le passé de la mère, Apollonia, et le présent de Magda qui a éprouvé tant de difficultés à grandir. De l’enfance de l’une, à l’adolescence de l’autre. 

Magdalena a appris très tôt à gérer les silences puis l’absence de sa mère, s’en accommodant tant bien que mal jusqu’à son départ inexpliqué, cette coupure brutale qui a laissé tant de questions en suspens. 

Léonor de Récondo entraine le lecteur au coeur des pensées torturées d’une adolescente devenue adulte fascinée par l’Antigone d’Annouilh puis de Sophocle (là, j’avoue avoir parfois décroché …).

Le canal, l’écluse et les platanes en trame de fond

La maison de l’écluse, théâtre de la renaissance, joue dans le roman un rôle à part entière. Les descriptions du Canal latéral de la Garonne m’ont interpellée tant elles étaient justes et belles … et je le connais bien ce canal avec ses eaux calmes dans lesquelles les platanes viennent se refléter au gré des lumières pour l’avoir longé des kilomètres durant. 

De son écriture sensible et fine, avec la pudeur qui la caractérise, Léonor de Récondo nous offre un roman intime.  Elle sait raconter la dépression et les traumatismes de l’enfance mais il manque à mon avis la force de l’émotion tellement présente dans ses précédents ouvrages. Les chapitres sont courts, cela se lit vite, trop vite … et puis d’un coup, c’est fini et j’étais terriblement déçue d’être déçue.  Mon attente était sans doute un peu trop grande …

Revenir à toi
Léonor de Récondo
Editions Grasset
180 pages

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Matching Points
    3 septembre 2021 at 23 h 57 min

    Elle fait partie des auteurs dont nous entendons souvent parler mais qui ne nous tentent pas vraiment. Peut-être un jour… mais peut-être pas ce roman-ci…

Leave a Reply

*