Famille

H&M, ma fille et moi

Hier nous avons effectué une petite virée à Pau avec Melle. Après la séance chez l’orthodentiste (aussi rapide qu’onéreuse, Melle voudrait d’ailleurs en faire son métier … et je ne peux que l’encourager, ça me semble effectivement assez lucratif) nous avons décidé de faire un petit tour en ville. Objectif acheter une paire de converses, ce que nous avons trouvé en quelques minutes … avec une paire de ballerine en plus … les chiens ne font pas des chats.
Nous sommes ensuite parties dans le sanctuaire la consommation qu’est H&M. Allez savoir pourquoi, cela met Melle dans un état pas possible (je sais que tu vas détester ta mère au moment où tu liras ceci … mais ce n’est QUE la vérité !!!!). Elle virevolte d’un rayon à l’autre telle un zébulon monté sur ressort, attrape une pièce, crie « Oh oui » puis finalement « Non » … Nous étions convenues que la première qui trouvait un article susceptible de de nous plaire à toutes les deux gardait la priorité (je me sacrifie généralement et regrette systématiquement !!!). Il n’y avait pas trop de monde (je veux dire par là pas trop d’ados pouffisantes comme dirait Agnès), c’était donc le bonheur, les rayons étaient bien rangés et les cabines d’essayages abordables …. hummm très mauvais pour mon compte bancaire tout ça.
Bilan des courses, pour Melle : chaussettes, jean’s (cf avatar), T-Shirt et un Sweat-Shirt. Pour moi un T-shirt (cf. avatar), une étole (cf. avatar – j’avais initialement choisi un foulard genre Cheich mais Emma m’a gentiment fait remarquer que tout le collège en avait … Ok, trop Jeuns pour moi …), un collier bien kitch, une douzaine de petits bracelets tendance afro … Le tout très fashion of course, avec le petit quelque chose d’irrésistible qui fait que même si nous n’avions besoin de rien (enfin, surtout moi), IL NOUS FALLAIT TOUT, pour la « modique » somme de 105 €uros, en un temps record d’à peine 1/2 heure, essayages compris. C’était bien sympa mais à ne pas renouveler toute les semaines.

Pour terminer ce billet, une petite anecdote dans la série « Pas de bol » (Sister, John, je vous assure que je ne fais pas exprès …). Ce matin au moment de partir à l’école (et au boulot), je constate qu’un des pneus de la Polo est « un peu à plat ». A peine arrivé en bas de la côte, diagnostic sonore, il est VRAIMENT à plat. Me voilà donc au bord de la route prête à changer la roue. Le temps de lire en diagonale le manuel de bord (non, je ne suis pas blonde mais ma voiture est nouvelle …) et hop, action. Première étape, impossible de dévisser les écrous. Heureusement Grand-B est là. 2ème étape, monter la voiture sur le crick. Très mignon le crick Wolswagen (il doit contenir dans un petit sac à main , j’ai eu un instant peur que ce soit pour le camping-car de Barbie !!!) et une fois qu’on a compris comment cela fonctionne il s’avère assez pratique. Les enfants voient l’heure tourner et Papi S. vient à leur secours, ils seront à l’école à l’heure. Je reste seule pour terminer. Je n’ai pas assez surélévé la voiture (normal, un pneu crevé c’est moins haut qu’un pneu neuf). Ultime étape, mettre la roue de secours. J’ai du mal à synchroniser les trous des vis avec ceux de l’essieu. Quelle galère. Les camions de la carrière voisine passent, ainsi que quelques habitants … pas un ne s’arrête !!! Quel bled de machos … enfin peu importe, j’étais au bureau à 8h15 … pas mal, non ?

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *