Humeurs

Je hais le karting !

Hier, j’avais une réunion de travail suivie d’une soirée festive. Au programme de cette dernière : Karting. Comme chaque année, je fais la tête. C’est soit bowling, soit babyfoot, soit Karting. Le pire est à mon avis le babyfoot … je trouve que ces choix sont beaucoup trop masculins mais je dois bien avouer que choisir une activité pour des cadres agés de 30 à 50 ans ou plus, à pratiquer en équipe de n’est pas facile. Et puis comme nous sommes 40 , dont 8 filles … le karting doit réjouir la plupart de mes collègues masculins. Pour finir, comme dirait Xavier, il y a des réunions qui se font dans des salles de séminaire avec un plateau repas … j’ai pris bonne note (je sais reconnaître quand j’abuse) et je ne me plains plus. D’autant que nous avons déjeuné dans un endroit paradisiaque (la château Brindos à Biarritz).

L’heure de l’activité arrive. Nous nous rendons sur le site. C’est du karting indoor. J’avais déjà expérimenté en plein air (et pas vraiment apprécié), je sens que cela va être pire. La piste est petite, ça sent l’essence et le bruit des moteur résonne à un nombre de décibel incroyables. Certains de mes collègues sont surexcités, je les soupçonne même de s’être entraînés en cachette. J’annonce au directeur qui a vraiment la gagne (c’est pour ça que c’est le directeur ..) que j’espère qu’il n’est pas dans mon équipe dans la mesure ou je suis le boulet de service. Il me répond que je serais mieux dans son équipe que contre lui … ça sera moins dangereux sur la piste !!! Hummm !?!? Les équipes sont constituées. Nous partons pour 6 minutes d’entraînnement individuel avant d’entammer la course (2 x 8 minutes en relais pour chaque coureur). Je termine mon tour, les mains et les bras tétannisés, j’ai l’impression d’avoir êté super vite, je suis la première à être rappelée au stand … en fait, j’ai fait un tour de moins que les autres !!!
Démarrage de la course. A l’issue des essais, nous sommes 5ème (sur 7) sur la ligne de départ … pas terrible. Je suis la première relayeuse, avec mes collègues femmes … ça me semble plus raisonnable. Au bout de 2 tours, carambolage sur la piste. je freine pour éviter le tas mais la conductrice du kart qui me suit doit avoir moins de reflexes que moi et vient me percuter de plein fouet … et vlan dans la nuque. Je suis un peu sonnée mais je continue mon tour (pour l’anecdote, j’arrive 2nde au stand). Je cède le kart au prochain relayeur et remonte avec les spectateurs. La douleur à la nuque empire. On m’explique que j’aurais du mettre un protège-cervicale mais il n’y en a que 2 pour 7 partants simultanés … je n’ai pas la chance d’en avoir eu un et de toutes façon c’est trop tard. Je décide de me faire remplacer pour mon prochain relais. Nous finissons 5ème … je n’aurais pas trop pénalisé l’équipe. Ce matin, je me suis levée la nuque toute raide et ce soir je porte une minerve … j’ai vraiment la guigne !!!!

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *