Critiques littéraires

Nouveau départ (Elisabeth-Jane Howard)

C’est toujours un plaisir que de retrouver la famille Cazalet et cet avant-dernier tome tient toutes ses promesses. La seconde guerre mondiale est désormais terminée mais la vie n’est par forcément plus facile. Les membres de la famille quittent la résidence d’été Home Place dans le Sussex pour Londres. Après avoir vécu plusieurs années en famille, chacun reprend son indépendance.

Au sortir de la seconde guerre mondiale …

La capitale britannique a été ravagée par les bombardements, les anglais vivent de tickets de rationnements, les illusions des uns se sont envolées et beaucoup de rêves ont été brisés pour les autres. Tout reste à reconstruire, un « nouveau départ » est nécessaire pour envisager l’avenir car rien ne sera plus comme avant !

Les plus jeunes ont grandi, les adultes du tome 1 ont vieillis et la nouvelle génération des cousins et cousines (Louise, Polly, Clary) découvre la vie active, les responsabilités, le bonheur conjugal et aussi les déceptions.

« Nouveau départ » est sans doute le plus abouti des quatre volumes. Les membres de la dynastie Cazalet sont toujours aussi attachants. Au fil des trois premiers volumes ils ont gagné en profondeur, en complexité ou en maturité.

Une fresque romanesque flamboyante !

A travers la voix des principaux membres de cette grande famille anglaise mais également celle de ceux qui gravitent autour, Elisabeth-Jane Howard dépeint merveilleusement la première moitié du XXème siècle. Elle saisit fort bien la bascule entre une époque que les plus jeunes ont traversé avec une certaine insouciante et les promesses que le futur ne tiendra pas.  Le lecteur est le témoin impuissant des rêves engloutis, des ambitions avortées et du temps qui passe. Dans ce volume, l’auteur aborde avec finesse l’évolution des mentalités, les problèmes sociaux, la politique mais surtout la place des femmes dont les rôles évoluent au gré de leurs désirs. Le style reste très classique, très littérature anglaise mais c’est justement cela qui fait le charme de cette fresque aux quelques 3000 pages qui se dévorent … mais pas trop vite pour faire durer le plaisir. 

Un récit maîtrisé, une construction intelligente qui étoffe l’histoire de chapitre en chapitre, La saga des Cazalet sera au terme du cinquième et dernier volume une œuvre complète qui balaye avec bonheur un demi siècle

Nouveau départ (La saga des Cazalet)
Elisabeth Jane Howard
éditions de la table ronde
599 pages

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    matchingpoints
    28 novembre 2021 at 14 h 03 min

    Nous aimons beaucoup les sagas sur fond historique !

  • Reply
    Laurence
    13 décembre 2021 at 18 h 48 min

    Celle saga là est au long court, encore un tome !

  • Reply
    Koalisa
    15 janvier 2022 at 14 h 10 min

    J’ai lu tous les tomes et j’ai adoré !

    • Reply
      Laurence
      7 février 2022 at 20 h 52 min

      Il n’en reste plus qu’un, je vais être triste de laisser cette famille !!!

  • Reply
    chiffonsandco
    21 janvier 2022 at 17 h 55 min

    j’adore la littérature anglaise, ça tombe bien !

    • Reply
      Laurence
      7 février 2022 at 20 h 53 min

      Bientôt le tome 5, de quoi t’immerger pendant quelques semaines 😉 ! Bises

Leave a Reply

*