Ciné

Quantum of solace

Soirée cinéma hier. Bon, encore une raison de courir puisque j’ai l’impression de ne pas être passée par la case « Maison » en ayant pioché le bonus « Canapé » depuis des jours … mais soyons honnêtes, une fois calée au fond du fauteuil au cinéma, ce sera repos.

Nous voilà donc partis, en famille, au Méga CGR de Pau voir le dernier James Bond. Nous sommes un peu inquiets, j’ai bossé jusqu’à 17 h (je devrais dire « que » jusqu’à 17 mais pour me donner conne bonne conscience j’ai sacrifié ma pause déjeuner), la séance commence à 18h, ça va être short. Je calcule : point positif, ce sont les vacances donc moins de monde sur les routes, pont négatif : ce sont les vacances donc plus de monde au cinéma. Pas le temps de stresser, nous sommes à l’heure, la salle est immense et loin d’être pleine. Je suis encore traumatisée par nos 2 tentatives infructueuses pour voir les Ch’tis … toujours pas vus d’ailleurs !!!

18h10, nous voilà bien installés, 18h15 ça commence … et  dès la première scène, ça déménage. James Bond déboule à toute vitesse dans une scène de poursuite en voitures époustouflante qui nous emmène à Sienne et se poursuit sur les toits de la ville … je ne vous raconte pas la suite.

Reprenant les choses là où Casino Royale les avait laissées, Quantum of Solace est donc une histoire de vengeance. Inutile de vous dire que si vous n’avez pas vu l’opus précédent, vous aurez beaucoup, beaucoup de mal à suivre … James Bond a le cœur brisé et il revient très énervé. Daniel Craig est parfait en vengeur brutal et torturé. Mathieu Amalric n’en fait pas des tonnes dans le rôle du méchant. C’est d’une efficacité surprenante. Aucun gadget dans l’épisode 2008, peu ou pas d’humour … mais surtout, ça manque sérieusement de glamour. Bon ok, c’est une réflexion de fille mais c’est quand même bien dommage car les quelques minutes du film ou James Bond se laisse un peu aller … il est carrément craquant.

Ce nouvel épisode est l’un des plus agité mais aussi, et c’est dommage, l’un des plus froids. Néanmoins, on ne s’ennuie pas une minute.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *