Famille Recettes

Un dîner presque parfait

Dimanche soir nous recevions des amis à dîner. Ces même amis nous avaient invités il y a quelques semaines à partager un festin à l’italienne (oui, oui, je pèse mes mots). Je ne voudrais pas que nos invitations ressemblent à des joutes culinaires mais il fait bien avouer que mon chéri avait été bluffé par les prouesses de Véro et m’avais demandé d’assurer  … et de me débrouiller (le chef n’aime guère cuisiner hors de ses fourneaux professionnels). J’ai donc attaqué un WE marathon (enfin, la suite d’une semaine marathon pour être + exacte) samedi matin par le marché aux Halles de Pau, petite séance d’équitation en fin de matinée puis cuisine de ce qui pouvait se préparer à l’avance l’après midi (pour les recettes, ce sera un autre billet mais sans photos, l’appareil photo m’ayant lâché, il ne doit pas supporter l’automne lui non plus !!!) : Mini cakes aux tomates, jambon, Emmental et petits pois, crème de petits pois et appareil à financier.

 

 

 

Petit pause samedi soir pour assister au Gala de danse de ma princesse. Ce fut un très joli spectacle. La salle était comble, et je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup de déçus. De l’avantage d’être seule, j’ai réussi à trouver une place au second rang ce qui m’a permis d’admirer les mimiques crispées de ma « petite » danseuse qui fait de gros effort pour monter sur scène je le sais …

 

 

 

Dimanche matin, promenade à cheval, moment sacré avec Loulou & co : c’est mon prozac, ma soupape de sécurité, mon assurance bonheur !!!!). Retour au restau pour le service du midi et à 15h et hop, aux fourneaux. Je dois être assez mal organisée car je n’ai pas réussi à quitter la cuisine avant 19h. A ma décharge, entre deux étapes de cuisson, macération ou autre repos de mes préparation culinaires (pas de la cuisinière) j’ai passé l’aspirateur, la serpillière, le chiffon à poussière …fait la plonge. Bref, à 19h15 tout était prêt.
Un quart d’heure pour me préparer … le luxe !!! J’ai voulu faire la coquette et montrer mes gambettes bronzées. J’ai donc mis une de mes deux jolies robes … je ne l’ai même pas gardée une demi-heure … beaucoup trop froid.

 

 

 

Fait rarissime, je n’avais rien fait brûlé, rien oublié : ni dans les ingrédients, ni dans les plats (eh oui, régulièrement, j’ouvre le frigo et je percute que j’ai oublié de servir l’entrée … alors que nous en sommes au dessert. Bon, j’avoue, j’ai accusé mon chéri d’avoir perdu le gratin, nous l’avons cherché partout … pour finalement le retrouver bien rangé (par mes soins) dans le micro-ondes. Et puis maintenant que j’y pense, j’ai également oublié de servir le pain (mais il y avait largement de quoi manger sans).

 

Enfin, bilan de la soirée : bien mangé (beaucoup trop sans aucun doute) bien bu (beaucoup trop également), beaucoup ri (mais on ne rit jamais trop) et pas assez dormi (horrible cauchemar ce matin quand le réveil a sonné alors que j’avais à peine dormi 6h … ).

Maintenant que j’ai donné des nouvelles (je trouve d’ailleurs que je suis en veine en ce moment car je fais nettement moins rire les lecteurs de mes malheurs) et je vais me coucher …

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    *