Lecture

Voyages

Humeurs

    Critiques littéraires

    Khalil (Yasmina Khadra)

    13 mars 2015, quatre kamikazes belges, le stade de France … et la suite de ce jour funeste vous la connaissez. A partir de cet événement Yasmina Khadra se glisse dans la peau de Khalil, jeune belge  d’origine marocaine vivant à Molenbeck, radicalisé et dont la mission est de se faire sauter dans le RER.

    Ce livre n’est pas sans rappeler « L’attentat » et la quête de l’auteur pour tenter de comprendre l’incompréhensible mais autant j’avais aimé ce dernier, autant j’ai été déçue par celui-ci. Peut-être sommes nous trop touchés par les attentats de ces dernières années mais j’ai trouvé que les personnages étaient lisses, pas assez fouillés et l’auteur un peu trop optimiste. J’aurais aimé arriver à comprendre ces parcours qui mènent à la radicalisation mais finalement, je crois qu’on touche les limites de la fiction, un roman ne peut pas expliquer l’inexplicable.

    Ecrire ce livre c’était prendre des risques, susciter des attentes. Certes l’auteur ne tombe pas dans le parti-pris mais il n’est pas loin de défendre la thèse de l’inéluctable quant il s’agit de l’évolution vers l’intégrisme … et là, j’ai vraiment du mal à adhérer, je crois même avoir ressenti un certain malaise.  L’écriture est rapide et incisive, il est difficile de lacher le livre une fois commencé mais je suis vraiment restée sur ma faim.

  • Balades Randos

    Balade au port de Castet

    C’était il y a déjà quinze jours déjà et à l’heure où j’écris ce billet nous avons eu un WE printanier (on a allègrement dépassé les 20 degrés ici ), la…

  • Critiques littéraires Culture

    Sérotonine (Michel Houellebecq)

    « Sérotonine » ou neurotransmetteur connu sous l’appellation « hormone du bonheur » … de quoi sourire pour qui connait Michel Houellebecq et de quoi illustrer parfaitement le cynisme de l’auteur. L’homme dérange mais il…

  • Uncategorized

    Manifesto (Léonor de Recondo)

    Manifesto c’est un hommage rendu par Léonor de Recondo à son père.  Il est rare que les auteurs se mettent autant à nu et là, l’audace de léonor de Recondo est…